dimanche 11 mai 2008

"Mongol" réalisé par Sergei Bodrov


Film kazakh, allemand, russe, mongol.… avec Tadanobu Asano, Honglei Sun, Khulan Chuluun. Scénaristes : Arif Aliyev et Sergei Bodrov. Date de sortie France : 9 Avril 2008.


Nan ? Sans déc' ? Dites moi pas qu'c'est pas vrai ? Personne, je dis bien personne n'a vu "Mongol" réalisé par le Russe Sergei Bodrov ? Alors je vous le dis rien qu'à vous : probablement un des meilleurs films que j'ai pu voir depuis le début de cette année. Je résume : l'ascension au Pouvoir de celui qui allait devenir l'unificateur de la Mongolie, Gengis Kahn. Film remarquable à l'image sublimissime où se mêlent âpreté et violence... ressentiment et vengeance... douceur et tendresse... amour et fidélité. Le réalisateur s'est attardé sur la légende de Gengis Kahn, son arrivée aux commandes d'un pays qui n'en était pas encore un.. De son enfance à son état d'Homme, conscient de son Destin de bête traquée par ceux qui n'auront de cesse de vouloir sa perte. Il y a dans ce film les fulgurances des combats, de la survie, des corps martyrisés, mais aussi les foudres du paisible qui ne durent jamais très longtemps. Son parcours est semé d'embûches, de trahisons et de quelques geôles. Un film magnifique, parfois torturé, mais toujours libre. In-dis-pen-sa-ble.

Le site : http://www.mongol-lefilm.com/

6 commentaires:

yueyin a dit…

Comme ça tombe, le dvd est posé sur ma télé... du coup j'ai bien envie de passer à la phase suivante ;-)

DesMurmures a dit…

< Yueyin : le DVD, tu es sûre ? Le film vient seulement de sortir au cinéma...

rotko a dit…

J'ai vu le film qui est une fresque épique interessante avec de beaux panoramas, des chevaux plein les espaces, des presentations de grandes armées à couper le souffle.

Seguei bodrov a reussi un tres beau spectacle, avec des peripéties, des plans variés et des situations en dents de scie, qui sont l'itinéraire turbulent du futur Gengis khan.


Le peuple Mongol perd ses règles fondamentales : respecter la vie des enfants et des femmes, il s'épuise en rivalités de clans et de querelles ancestrales ; il est temps que le futur Gengis rappelle les règles et les fasse observer pour souder ses troupes.

Bien que la critique ait insisté sur le mérite propre de gengis Khan, le film n'est pas aussi précis sur ses qualités d'organisateur. Il doit son ascension à sa force de caractère et au dieu des orages qu'il a appris à ne pas craindre, ce qui est lui sert d'atout décisif dans la bataille finale.

Sur Gengis khan :
Histoire secrète des Mongols. Chronique mongole du XIIIe siècle
Auteur : Marie-Dominique Even, Rodica Pop, Editeur : Gallimard
voir
http://grain-de-sel.cultureforum.net/asie-centrale-f23/histoire-secrete-des-mongols-chronique-mongole-du-xiiie-t3730.htm

DesMurmures a dit…

< Rotko : wah, en voilà de l'information ! Merci.

dasola a dit…

Bonjour LVE, merci pour ton commentaire sur mon blog. Je constate que tu as été encore plus enthousiaste que moi, c'est bien. Film recommandable en tout cas car il sort de l'ordinaire.

Anjelica a dit…

Et bien non, je ne l'ai pas vu. Je le note !