mercredi 12 mars 2008

"De Cape et de Crocs"

Par Betty Poulpe

Série De Cape et de Crocs, 8 tomes parus (combien à venir ?), Scénario : Alain Ayroles, Dessin : Jean-Luc Masbou, coll. Terres de légendes, éditions Delcourt (couverture : Tome 8, Le Maître d'Armes).

Synopsis :
Don Lope de Villalobos y Sangrin, loup andalou et Armand Reynal de Maupertuis, renard gascon, se lancent à la recherche du fabuleux trésor des îles Tangerines, épaulé par Eusèbe, le valeureux lapin. Ils s'embarquent alors pour une aventure picaresque. Mais qu'allaient-ils faire dans cette galère ?

De Cape et de Crocs, c'est la bande dessinée à mettre entre les mains de votre collégien si vous désespérez de ses dictées (ça se fait encore ?) emplies de sms.
De Cape et de Crocs, c'est la bande dessinée à mettre entre les mains de votre mari si vous désespérez de la pauvreté de son vocabulaire et de le voir lire un jour autre chose que l'Equipe.
De Cape et de Crocs, c'est la bande dessinée qui prouvera à Mamie que si, il y a encore des auteurs qui savent fort bien manier la langue et que la bédé n'est pas un genre mineur.
Pourquoi ? Parce que la particularité de De Cape et de Crocs, ce sont ses longues tirades en alexandrins. Parce que c'est la Tulipe Noire, Pardaillan, le Capitan, Dumas avec ses mousquetaires, Molière qui vivent dans ses cases. Parce que De Cape et de Crocs, c'est un dessin aussi subtil qu'une césure à l'hémistiche. Parce que dans De Cape et de Crocs, on entend le Loup, le Renard et la bel... le Lapin (pardon Eusèbe !) parler. Parce que... Parce que... Puis zut, diantre fichtre, vous n'avez qu'à lire !

Extrait du Tome 8, le Maître d'armes :

Le Maître d'armes :
Sentez-vous cet effluve infectant le zéphyr ?
Fi ! L'infâme fumet ! Je ne puis le souffrir !
Je flaire en de grands airs, sous une mine altière
Relents de chiens mouillés et parfums de tanière !

Armand Reynal de Maupertuis:
Parbleu ! Mais ! Il nous brocarde !

Le Maître d'armes :
Des outrages reçus mon ton reste en deçà :
Une odeur m'indispose, un lapin m'offensa,
Si j'ajoute à son trait ce musc de sauvagine,
C'est par deux fois, ce jour, qu'on flétrit ma narine !

Don Lope de Villalobos y Sangrin :
Si j'ai bien saisi... il dit qu'on pue ?

Armand Reynal de Maupertuis:
En alexandrins.

10 commentaires:

amanda a dit…

Je viens de réussir, cher Betty Poulpe, à me convaincre de lire une BD... et je t'assure que c'est un exploit.... chapeau bas, révérence (!)

amanda a dit…

TU viens de réussir...(comment expliquer ce lapsus ? Narcissisme ?)

Emeraude a dit…

cette BD ne m'attirait pas trop mais je crois que là, je vais essayer !

Eulalie a dit…

Je plussoie ; un bonheur, cette bande dessinée !

Karine a dit…

Je pourrais fort bien être tentée par celle-ci! Une BD en alexandrins... génial!!! Je note!

kali a dit…

Une suuuper BD, découverte grâce à Ekwerkwe qui a toujours des lectures de valeur!

Gachucha a dit…

Je viens de lire la série , j'ai un faible pour Eusèbe...

fashion victim a dit…

J'adore cette BD! Un régal!

Betty Poulpe a dit…

@tous : Vous me voyez ravie ! Et... Eusèbe président !!!

Lyra Sullyvan a dit…

J'ai entendu aussi beaucoup de bien de cette BD, je m'y mettrai sûrement un jour ^^
Merci :)
Bon week-end
Lyra