mercredi 12 août 2009

Philip Roth et Jean-Philippe Toussaint pour la rentrée littéraire 2009...

Cartable, trousse, crayons bien taillés, stylos…clavier et blog. Tout y est. C'est la rentrée. Littéraire. Nous ne sommes que mi-août mais déjà le bruissement des nouveaux livres 2009 deviendra vacarme d'ici une quinzaine de jours. Alors, qu'aura-t-on à se mettre sous la dent ? Ou les yeux, c'est selon. Parce qu'avec 659 romans qui sortiront d'ici la fin du mois d'octobre (une vingtaine de moins que pour la rentrée 2008), le roman français se fait plus "discret" avec 36 ouvrages de moins qu'à la rentrée 2008 tandis que la littérature étrangère pavoisera forte de 229 titres dans les étals de vos libraires et autres distributeurs bien connus. Dans la foulée des chiffres, la rentrée littéraire 2009 comptera 87 premiers romans (contre 91 en 2008).


Selon "Livres Hebdo", crise oblige, seuls 10 titres seront tirés d'emblée à plus de 50 000 exemplaires (15 en 2008). On citera l'incontournable Amélie Nothomb avec la sortie de "Le Voyage d'hiver" chez Albin Michel (tiré à 200 000 exemplaires), Justine Levy pour "Mauvaise fille" chez Stock (tiré à 100 000 exemplaires) ou encore Carlos Ruiz Zafon pour "Le jeu de l'ange" chez Laffont (tiré à 200 000 exemplaires) et Colum McCann pour "Et que le vaste monde poursuive sa course" chez Belfond (tiré à 50 000 exemplaires).


Alors quoi ? Ou plutôt qui ? Personnellement, les livres que j'attends pour l'instant le plus sont ceux de Jean-Philippe Toussaint ("La vérité sur Marie") aux Editions de Minuit et "Exit le fantôme" de Philip Roth chez Gallimard. Pour le reste, Grasset sortira l'artillerie lourde avec le nouveau machin de Frédéric Beigbeder, "Un roman français" alors que Jean-Pierre Milovanoff y sortira "L'Amour est un fleuve de Sibérie". Du côté de la vénérable maison Gallimard, Marie N"Diaye publiera "Trois femmes puissantes" et Anne Wiazemski "Mon enfant de Berlin". Albin Michel ne sera pas en reste avec Eliette Abécassis et son "Sépharade", François Bon avec "L'incendie du Hilton" et Sylvie Germain "Hors champ". Aux éditions de Minuit, Laurent Mauvignier livre son nouvel opus, "Des Hommes" alors qu'au Seuil, Eric Holder avec "Bella ciao" et Lydie Salvayre pour "BW" rivaliseront d'ingéniosité pour convaincre les lecteurs potentiels.

On retrouvera également, pêle-mêle, quelques auteurs qui ont eu jusqu'à présent les grâces de quelques petits succès d'estime et/ou de librairie : Delphine de Vigan pour "Les heures souterraines" chez JC Lattes, Hubert Haddad pour "Géométrie d'un rêve" chez Zulma, David Fauquemberg pour "Mal tiempo" chez Fayard, Léonora Miano pour "Les aubes écarlates" chez Plon, etc.


Et vous, votre rentrée littéraire ? Qui/quoi attendez-vous ?

8 commentaires:

Karine :) a dit…

Je suis bizarrement complètement à l'ouest côté rentrée littéraire... d'abord les livres arrivent un peu plus tard ici.. et je ne dis même pas le prix!!! J'attends toujours les avis avant de me décider!

Wictoria a dit…

tu es reviendu !!!! ah merci merci my God :)

pour ma part, la rentrée littéraire est très peu ma tasse de thé.

Pour faire bonne mesure, et rester dans la course, je vais recevoir de Seuil un premier roman de Jocelyn Bonnerave dont j'attends une histoire originale, si possible bien écrite, et avec des personnages attachants (comme ceux de Donna Tartt que je suis en train de lire).
A très vite

Ys a dit…

Bien contente de te revoir parmi nous !

Loula a dit…

Je ne suis pas moi non plus férue de rentrée littéraire et je lis finalement peu de nouveautés, sauf en jeunesse. Cela tiens à deux choses : déjà j'ai horreur de lire des livres grands formats et en plus il y a trop d'auteurs que je ne connais pas et dont j'attendrais, comme Karine d'avoir des avis positifs pour me lancer, mais quand je dit attendre, je parle d'éventuellement plusieurs années... Mais la question que je me pose c'est : comment font les auteurs pour que leurs livres soient prêt à temps pour septembre?

LVE a dit…

< Karine : han, allez, t'as bien tes chouchous que tu attends avec impatience ?
< Wic' : Didon, mais ce que tu attends est IM-POS-SI-BLE ! Nan, j'déconnationne (quoique)...
< Ys : 'rci !
< Loula : Ils ont commencé leur livre le mois de septembre de l'année précédente, pitètre ?

keisha a dit…

Ah la rentrée littéraire... C'est plutôt en fonction de mes gouts, et puis un bon vieux classique ce n'est pas mal de temps en temps...
Le bruit fait autour de certains livres en éloignerait plutôt.Et puis plus de 600 livres c'est surhumain. Bon, les blogs vont permettre de faire le tri, attendons! J'ai d'ailleurs deux nouveautés sur ma table mais pas du tout dans les listes top ten des magazines!

levraoueg a dit…

Eh bien personnellement je me suis vraiment intéressée à la rentrée littéraire pour la 1ère fois l'année dernière, en lançant par jeu le Challenge du 1%. Jusque là je me tenais un peu au courant malgré tout. Mais quand par exemple j'écoutais une émission littéraire à la radio où on discutait des nouveautés, ça me faisait le même effet que ces émissions où on parle des pièces qui se jouent à Paris et dont seulement une partie seront visibles dans ma petite ville beaucoup plus tard. Je me sentais à peine concernée. Et puis donc l'année dernière j'ai fait cette expérience. Et j'ai été très agréablement surprise notamment par les premiers romans que j'ai lus. Alors maintenant je pense comme toi qu'il y a des auteurs qu'on attend mais aussi que certains nous attendent et que ça vaut la peine d'en choisir quelques uns dont on ne sait rien, par jeu, pour voir...
J'ai fait un peu long, mais c'est pour célébrer ton retour !

petiteslecturesentreamis a dit…

tu es au courant du challenge du 1% de la rentrée littéraire organisé par Levraoueg (la petite tourneuse de pages). j'ai bien l'impression que tu y es presque (1% = 7 livres).
Pour ma part, la rentrée littéraire, c'était 14 livres, ceux de la sélection Goncourt que je me suis engagée à lire pour le Goncourt des Lycéens (parce que oui, je suis lycéenne, en 1e littéraire si tu veux tout savoir). Pas de bol, deux livres hors rentrée littéraire, apparemment il y en a toujours un ou deux pour faire un prix annuel et non un prix "rentrée littéraire". Pas grave, cela me permet de lire Et que le vaste monde poursuive sa course folle dont tout le monde parle et Les saisons de la solitude de boyden, que l'on me conseille aussi de partout.

Résultat :

mon coup de coeur : Le club des incorrigibles optimistes de Guenassia, qui n'est pas que le mien puisque tous les jurés goncourt des lycéens ont voté comme moi.

mes autres coups de coeur (à peine en-dessous) :
- La Délicatesse de Foenkinos (encore plus depuis que j'ai rencontré l'auteur :D )
- Ce que je sais de Vera Candida de Véronique Ovaldé (que j'ai pu remercier personnellement pour ce livre grâce à facebook à qui je dois un merci d'ailleurs ! :D )

mes déceptions :
- Mauvaise fille de Justine Lévy (cette auteur est nombriliste, un truc de dingue !),
- L'homme qui m'aimait tout bas de Fottorino (lui aussi un peu nombriliste),
- Jan Karski de Haenel, que je n'arrivais pas à considérer comme de la littérature avant de rencontrer l'auteur (maintenant ça va mieux :D )
- et que le vaste monde poursuive sa course folle : j'avais besoin d'optimisme, j'ai eu du noir...